« Est-ce que je rêve ? »

1/04/2016

Commentaires (3)

Partagez !

Est-ce que je rêve ?

gcafiibd

Lors du procès de Tours, le procureur, doutant de la bonne foi de Farida, a posé cette question au sujet des faits relatés par le petit garçon : « Farida Belghoul n’a jamais cherché à se demander ‘est-ce que je rêve ?’ » (Source infotours.fr Olivier COLLET). Je ne sais si l’accusée a eu l’autorisation et le temps de répondre à cette curieuse interrogation, mais elle m’interpelle à double titre car j’ai, comme elle, plus de trente ans de carrière d’enseignant derrière moi et suis également père de trois enfants.

Notre ministre vient d’annoncer 27 radiations au sein de notre institution, rien qu’en 2015, pour des affaires de pédophilie. Espérons que ce soit plus que la partie visible de l’iceberg, comme certains le craignent. Mais d’autres cas sont probablement passés à travers les mailles du filet et, plusieurs des radiés étant récidivistes, combien de parents ont alors pu se demander « est-ce que je rêve ? » en entendant les détails sordides rapportés par les petites victimes ? Des dizaines ? Des centaines ? Ces parents-là ne rêvaient pas.

Et combien d’enseignants attachés à la culture, l’instruction, l’équité et la justice, ont dû se demander s’ils rêvaient en apprenant que les mesures destructrices de la réforme des collèges seraient mises en place au prétexte « d’égalité des chances » ? Sans doute ont-ils hésité à se réveiller de peur d’être catalogués « pseudo-z’intellectuels » par leur ministre. Et qui rêve encore que la simplification de l’orthographe puisse rétablir un enseignement de la langue française aujourd’hui complètement effondré ? Pas l’Académie Française, mais qui s’en soucie ? Est-ce que Vincent Peillon s’est demandé « est-ce que je rêve ?  quand il a imposé la réforme des rythmes scolaires dans « l’intérêt des enfants » ? Les réveils sont brutaux quand on travaille dans l’Education Nationale et les petits en font les frais.

Difficile de dire jusqu’à quelle époque les rêves d’émancipation ont entretenu l’espoir que les professeurs plaçaient dans l’institution. Mais ils ont essuyé plus de trente ans de réformes plus surréalistes les unes que les autres. La réforme dite des maths modernes a plombé l’enseignement des mathématiques en France malgré des remises en cause tardives : les rudiments d’arithmétique ne sont plus enseignés au prétexte que les élèves doivent les découvrir par eux-mêmes. Des pseudo-méthodes de lecture ont engendré des générations de dyslexiques. Leurs instigateurs prêchent que l’apprentissage du code alphabétique ralentit la lecture fluide : il suffirait de « photographier » les mots. Mais combien d’enseignants se sont posé la question « est-ce que je rêve ? » quand ils ont vu les dégâts de ces « progrès » pédagogiques ? Quand les programmes de 2002 ont pulvérisé la grammaire, l’orthographe et la conjugaison pour y substituer « l’observation réfléchie de la langue » ? Quand ceux de 2008, tout en étant moins inconsistants, ont réduit les horaires d’enseignement ?

Combien ont eu le courage d’ouvrir les yeux quand les plus consciencieux étaient sanctionnés alors que l’innovant frénétique était glorifié ? Et combien rêvent encore quand le gouvernement, en partenariat avec Microsoft, leur assure que le développement du numérique sera la panacée universelle ?

Non, Monsieur le Procureur, les enseignants non pas le temps de se demander « est-ce que je rêve ? » Ceux qui ont encore le sens de leur mission vivent un cauchemar au quotidien.

Lucas Deschamps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 Commentaires

  1. Despax

    C’est l’histoire du pompier pyromane qui reste bloqué dans la maison qu’il incendie.

    Bien joué Farida, ta « collègue » te remercie bien.

    Pas chien, elle est partie dans un autre quartier populaire de l’agglo (Saint-Pierre des Corps) alors que l’administration lui offrait tous les postes pépéres du centre ville de Tours.

    Ta propagande nauséeuse produit des effets bien concrets, bravo. Le retour de bâton judiciaire lui aussi sera bien concret. Ca c’est du réel, pas du blabla sur les fm ou sur les juifs.

    Des excuses feraient classe, mais t’as pas le niveau.

    Alors la chouma sur toi et tes potos.

  2. Elieja

    Les franc-macs ont des tentacules jusqu’en Chine.
    Notre système occidentale s’effondre, c’est programmé ; quand la Chine s’élève vitesse grand V. Ils font leurs petites affaires entre eux… Ils dirigent le monde… je te donne ci, tu prends ça….
    La France crée des analphabètes quand même des anglais partent en Chine pour apprendre les mathématiques.
    « Est-ce que je rêve ? » En tout les cas, il y en a pour qui le réveil va être difficile… « mes frères » !

  3. Marco

    Les juifs disent « il y a perpetuellement 36 justes sur la terre pour qu elle ne s effondre pas « Dieu merci il semble en avoir beaucoup plus au milieu de cette decadence organisee par les freres moloch .Bravo ,,que Dieu benisse les vrais justes ,les resistants .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *