Charte de la JRE

Article 1 er :

La JRE est instituée pour l’interdiction de la théorie du genre sous toutes ses formes dans les programmes scolaires.

Article 2ème :

Les participants à la JRE s’engagent à adopter un comportement noble et à proscrire tout rassemblement sur la voie publique, y compris aux abords des écoles.

Article 3ème :

Les participants à la JRE s’engagent à s’interdire tout prosélytisme qu’il soit religieux, politique, ou idéologique sous peine de se voir exclus du mouvement. Le mouvement JRE ne peut donc soutenir aucun candidat à une quelconque élection.

Article 4ème :

Les participants à la JRE, en particulier les comités de soutien, s’interdisent d’utiliser le mouvement pour soutirer de l’argent au peuple. Le financement éventuel des activités JRE doit se faire en toute transparence et se limiter strictement aux paiements des frais de fonctionnement. Aucun bénéfice financier ne doit être tiré de cette mobilisation populaire.

Article 5ème :

La JRE n’est pas un parti politique, ni une religion particulière, ni une idéologie spécifique. C’est un rassemblement de pères et de mères de famille responsables et courageux, c’est aussi un rassemblement d’hommes et de femmes sans descendance, de jeunes qui se donnent pour mission exclusive la défense des enfants et l’ouverture d’un débat sur la question de la restauration d’un ministère de l’Instruction Publique.

Article 6ème :

Les participants à la JRE s’engagent à refuser toute interview proposée par les journalistes du pouvoir, c’est à dire ceux qui ont contribué à faire passer en force une loi en faveur du mariage homosexuel et qui a ouvert la porte à la GPA, à la PMA et à l’introduction sournoise de la théorie du genre au nom de l’égalité.

Article 7ème :

Les participants à la JRE s’engagent à respecter la date de la JRE nationale mensuelle.