Opération Contes Traditionnels. Comment faire ?

23/09/2014

Commentaires (6)

Partagez !

interrogationChaque séance est l’occasion d’une discussion constructive avec les enfants. Ces échanges revêtent une importance considérable : compte tenu de la dissimulation des idées pro-genre à l’école, vos enfants seront les seuls à témoigner de la vérité.

L’enfant représente par conséquent l’interlocuteur privilégié des parents. Il vaut mieux prêter l’oreille au témoignage de vos enfants qu’à la propagande du ministère.

La lecture collective sera donc l’occasion donnée aux enfants de s’exprimer sur ce qui a été dit et montré à l’école sur ce sujet. Ces ateliers de lecture seront des occasions privilégiées pour rendre l’école transparente.

S’ils veulent sauver leurs enfants, les parents doivent trouver le temps et l’énergie de s’organiser et de se consacrer à des tête-à-tête avec le « fruit béni de leurs entrailles ». Pour sauver la famille, il faut œuvrer en faveur de la complémentarité.

COMMENT FAIRE ?

Vous trouverez chaque samedi un nouveau conte sur notre site http://jre2014.fr/category/contes-traditionnels/.

  1. Imprimez le conte.
  2. Regroupez des enfants entre 4 et 12 ans ou plus.
  3. Le lecteur doit être accompagné d’un ou plusieurs adultes : aucune indiscipline ne doit être tolérée, la concentration des enfants en dépend.
  4. Choisissez parmi les adultes le meilleur lecteur : lire le texte lentement et de manière vivante.
  5. Lire ce conte de préférence en réunion avec d’autres parents et leurs enfants, dans un domicile privé, en salle ou dans un parc.
  6. Vérifiez après la lecture que tous les enfants ont bien compris l’histoire en leur posant des questions. Nous vous fournissons une série de questions auxquelles vous ajouterez éventuellement les vôtres.
  7. Les enfants doivent répondre en respectant le tour de parole de chacun.
  8. Chaque réponse doit impérativement être une phrase complète. Insistez pour les amener à formuler convenablement leurs réponses. L’exercice consiste également à enrichir leur vocabulaire et à améliorer leur élocution.
  9. À la fin de la séance, désignez un ou deux enfants qui résumeront le conte.
  10. Si possible, filmez ou prenez des photos de la séance. Si vous l’acceptez, nous diffuserons vos images sur notre site.

Merlin Arthossian est le responsable de l’Opération Contes Traditionnels. Contactez-le, en cas de besoin, à l’adresse suivante : merlin@fapec-france.fr

Vaincre ou mourir !

Farida Belghoul
Merlin Arthossian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 Commentaires

  1. philippe

    Super, je fais suivre

  2. Gérard Monsterleet

    Bonjour,

    Merci aux organisateurs de l’Opération Contes Traditionnels et notamment à Monsieur Merlin Arthossian, sans plus citer Madame Farida Belghoul, l’initiatrice du mouvement.

    Adhérent de la FAPEC sous le numéro 2861676 K, je fais généralement le nécessaire pour bientôt mettre en place, au minimum, un groupe de lecture de contes traditionnels suivant les dix points méthodologiques brossés dans la rubrique « Comment faire ? « .

    Si chaque conte proposé appelle ou appellera des commentaires spécifiques, nous voulions souligner ici la phrase … « Ces échanges revêtent une importance considérable : compte tenu de la dissimulation des idées pro-genre à l’école, vos enfants seront les seuls à témoigner de la vérité. ».

    En effet, la force structurante du conte, dans son expression orthodoxe, est inappréciable chez l’adulte en devenir qu’est l’enfant et chez l’adulte lui-même.
    Aussi était-il dans le désordre des choses que les forces obscures réagissent à cette initiative de la FAPEC par une première diablerie telle « Boucle d’Ours », cette infâme parodie gender du conte traditionnel.

    Dans un très récent ouvrage « Une robe de la couleur du temps : Le sens spirituel des contes de fées », Jacqueline Kelen, dans son prologue, indique bien et notamment :
    … « … Aux petits humains les contes traditionnels rappellent deux choses principales qu’ils ont à apprendre et à grandir. Apprendre, c’est quitter l’indolence et la suffisance, écouter, faire silence, être curieux et attentif ; c’est laisser les fausses certitudes, faire des expériences, se tromper, acquérir le discernement ; c’est persévérer avec ferveur, s’ouvrir à la connaissance qui emplit le cœur. Pour grandir, il faut d’abord prendre la mesure véritable de l’être humain et envisager ses possibilités inouïes, désirer hautement et ne jamais renoncer. Grandir, c’est se libérer des normes et des conditionnements qui font obstacle à l’essor de l’âme, c’est viser le Ciel, rien de moins.
    Les contes merveilleux ne concernent pas le moi temporel, mais le sujet spirituel. Par-delà le passant terrestre, ils s’adressent à l’âme pérégrine. » …
    (Cf. : http://www.amazon.fr/dp/2226256784/ref=rdr_ext_tmb#reader_2226256784)

    Monsieur Najat Vallaud-Belkacem et les séides du « gender » (qui n’existe pas, « comme de bien entendu »)ne veulent pas de cela, du moins les entités qui les animent et dont ils ne sont jamais que les pantins. Naguère, on parlait de suppôts.

    Bonnes pensées.

  3. Zina

    Farida , vous êtes un don du ciel ,j’ai regardé votre vidéo datant de 2007 où vous faisiez l’école à la maison à vos enfants ,débordante d’amour pour eux et où vous essayiez d’aider une amie du quartier .J’ai trouvé cela si émouvant, cette bonté d’âme et cette générosité spontanée qui émane de vous.Je vous soutiens depuis les débuts et continue ,fière adhérente de la FAPEC ,VAINCRE OU MOURIR!

  4. Marzina

    Merci Farida pour votre détermination. Je n’ai plus d’enfant à charge, mais je suis une mamie également très déterminée à lutter contre ce système sataniste afin de protéger mes petits enfants, et les enfants que le Bon Dieu mettra sur ma route.
    Je réagis en tant que femme, mère, grand-mère, enfant de Dieu. Je me forme déjà sur l’histoire de France depuis plusieurs années car j’ai été éclairée par Dieu, et je sais que vous dites la vérité.
    Je vous soutiendrai donc en adhérant comme grand-mère à la FAPEC, et je vous soutiendrai par la prière.
    Je vous embrasse
    Marzina

    • ME

      Bravo à toutes les grands mères comme Marzina !
      Que Dieu les récompensent !

  5. BENHSSAIN

    BONJOUR MADAME FARIDA BELGHOUL,
    UN GRAND MERCI A VOUS ET VOTRE EQUIPE.
    JE SUIS MAMAN DE 4 ENFANTS ET JE SOUTIENDRAI DE TOUTES MES FORCES VOTRE COMBAT!
    VAINCRE OU MOURIR: telle est ma devise pour tous les enfants de France et d’ailleurs!
    Bien cordialement.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Les liens de la semaine (30 septembre 2014) | Fille d'album - […] vérification de la compréhension par les enfants et réponses toutes faites (c’est par là si jamais vous avez besoin…
  2. Des lectures collectives pour lutter contre "la théorie du genre" à l’école | Vos nouvelles - […] à perplexity toute une série de questions issus d’un petition également proposé sur le site internet des JRE. “Ces…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *