Cours de dessin

3/02/2015

Commentaires (4)

Partagez !

Anne Le Baut poursuit dans le chemin de la défense de ses enfants. Mère engagée, et courageuse, chapeau ! Sa fille, élève de sixième, s’est retrouvée confrontée en classe à des consignes pas très catholiques du professeur de dessin… Voici le courriel que la mère adressa au proviseur pour protéger son enfant :

Madame le Proviseur,

charlie-blaspheme

Suite à notre entretien téléphonique avec la CPE, nous venons ici porter à votre connaissance un incident ayant eu lieu le mardi 13 janvier à l’occasion du cours de dessin de notre fille S, élève de 6ème 2. En effet, suite aux événements du 7 janvier, le professeur, monsieur D, a demandé aux élèves de s’exprimer sur le fameux leitmotiv ayant déchaîné les foules :  « Je suis Charlie ». Il a néanmoins permis à ceux qui ne le désiraient pas de s’abstenir, et c’est tout à son honneur, car c’est justement ce qu’a fait notre fille puisqu’elle a rendu feuille blanche… Et pour cause, puisque ce même monsieur D, faisant fi de son devoir de réserve s’est autorisé à afficher au tableau à des enfants de 11 ou 12 ans la une scandaleuse et blasphématoire du-dit torchon, Charlie Hebdo, singeant la Nativité que je vous laisse loisir d’apprécier en pièce jointe. Qu’en est-il du devoir de neutralité de votre établissement et comment justifiez-vous de tels comportements parfaitement inconséquents et prompts à blesser de jeunes enfants dans leur foi ? Nous sommes Catholiques  Romains pratiquants et mon enfant a été choquée de voir ainsi l’abjection et la dépravation des uns colportées par la bêtise ou la perversité d’un autre, en l’occurence le professeur…

En conséquence, nous attendons des explications très claires sur cet incident ainsi qu’un mea culpa du professeur dont le rôle il nous semble n’est pas de troubler les esprits et les coeurs mais bien plutôt de s’en tenir à la transmission de son savoir… 

Avec nos remerciements, nous vous prions d’agréer, Madame le Proviseur, l’expression de nos sentiments respectueux;

Anne Le Baut

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 Commentaires

  1. taboo

    “ Les couronnes qui ne vont pas à sa tête seront brisées.
    Les vêtements, les demeures qui ne conviennent pas à sa gloire s’en iront en poussière. “ Chesterton .

    « Quant à mes ennemis, qui n’ont pas voulu m’avoir pour Roi, amenez-les ici, et tuez-les devant moi. »
    Saint Luc XIX, 27

    Un enfant des neiges.

    On entend un cantique alors que les vitres sont embuées,
    Jamais avant ni après,
    Lorsque les nuits sont épaissies par de longues ténèbres,
    Et les ténèbres grouillantes de pluie.

    Nous savons seulement dans le givre et dans la neige,
    Là où brûlent de grands feux,
    Que le centre de la terre est une joie dévorante
    Et le cœur de la terre une étoile.

    Et à la nuit nous gagnons l’antique auberge
    Où l’enfant est enveloppé de givre,
    Nous suivons les pas qui mènent où se rencontrent les âmes,
    À cette auberge du bout du monde.

    Les dieux gisent morts où gisent les feuilles d’or,
    Car la flamme du soleil s’est enfuie.
    Les dieux gisent froids où gisent les feuilles d’or,
    Et tout seul s’avance un Enfant.

    Chesterton .
    (traduction E.-M. Denis-Graterolle)

  2. avémaria

    Devoir de neutralité mon C……..sur la commode!!!
    Cette fameuse première de couverture de charlie hebdo, lorsque je l’ai vue en vente dans un super U , m’avait non seulement mise en rogne, mais de plus m’avait peinée au point que j’en pleurai même, voyant mon Seigneur tant adoré, et sa Mère ma Marie chérie, humiliés comme putain et fils de pute- encore que même ceux-là méritent le respect! que je sache…; les laicards sont de vrais menteurs, et nos frères musulmans payent à leur tour la soi disant liberté de pensée par des humiliations sur leur prophète-paix à son âme.
    Restons solidaires face à satan qui est le prince ici bas, mais qui a oublié que le Roi est dans les cieux et n’attend que notre Amour.
    Bravo madame!
    Je suis Jésus

  3. jha

    Ils sont complètement tarés…En temps normal,les enfants sont protégés.Aucune allusion aux attentats…simplement montrer aux enfants que tout est sous control et poursuivre les activités normales.
    Il est évident que ces tarés cherchent à traumatiser les enfants…

    • burtheau

      Les versets 16-40 de la sourate 19 (Marie) du Saint Coran
      Mentionne, dans le Livre (le Coran), Marie, quand elle se retira de sa famille en un lieu vers l’ Orient.
      Elle mit entre elle et eux un voile. Nous lui envoyâmes Notre Esprit (Gabriel), qui se présenta à elle sous la forme d’ un homme parfait.

      Elle dit: « Je me réfugie contre toi auprès du Tout Miséricordieux. Si tu es pieux, (ne m’ approche point). »

      Il dit: « Je suis en fait un Messager de ton Seigneur pour te faire don d’ un fils pur ».

      Elle dit: « Comment aurais- je un fils, quand aucun homme ne m’ a touchée, et que je ne suis pas prostituée? »
      Il dit: « Ainsi sera- t- il! Cela M’ est facile, a dit ton Seigneur! Et Nous ferons de lui un signe pour les gens, et une miséricorde de Notre part. C’ est une affaire déjà décidée ».

      Elle devint donc enceinte (de l’ enfant), et elle se retira avec lui en un lieu éloigné.

      Puis les douleurs de l’ enfantement l’ amenèrent au tronc du palmier, et elle dit: « Malheur à moi! Que je fusse morte avant cet instant! Et que je fusse totalement oubliée! »

      Alors, il l’ appela d’ au-dessous d’ elle, (lui disant:) « Ne t’ afflige pas. Ton Seigneur a placé à tes pieds une source.

      Secoue vers toi le tronc du palmier: il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres.

      Mange donc et bois et que ton œil se réjouisse! Si tu vois quelqu’un d’ entre les humains, dis (lui:) « Assurément, j’ ai voué un jeûne au Tout Miséricordieux: je ne parlerai donc aujourd’hui à aucun être humain ».

      Puis elle vint auprès des siens en le portant (le bébé). Ils dirent: « Ô Marie, tu as fait une chose monstrueuse!

      « Sœur de Hâroûn, ton père n’ était pas un homme de mal et ta mère n’ était pas une prostituée ».

      Elle fit alors un signe vers lui (le bébé). Ils dirent: « Comment parlerions- nous à un bébé au berceau? »

      Mais (le bébé) dit: « Je suis vraiment le serviteur d’ Allah. Il m’ a donné le Livre et m’ a désigné Prophète.

      Où que je sois, Il m’ a rendu béni; et Il m’ a recommandé, tant que je vivrai, la prière et la Zakâ;

      et la bonté envers ma mère. Il ne m’ a fait ni violent ni malheureux.

      Et que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant. »

      Tel est Issa – (Jésus), fils de Marie: parole de vérité dont ils doutent.

      Il ne convient pas à Allah de S’ attribuer un fils. Gloire et Pureté à Lui! Quand Il décide d’ une chose, Il dit seulement: « Sois! » et elle est.

      Certes, Allah est mon Seigneur tout comme votre Seigneur. Adorez- le donc. Voilà un droit chemin ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *