Gender / No gender…

14/10/2016

Commentaires (2)

Partagez !

Vector stickers wtih mars and venus symbols.L’université Goldsmiths de Londres lance un master sur l’histoire du mouvement queer en proposant une histoire des catégories binaires telles que l’hétéroxexualité et l’homosexualité, la féminité et la masculinité dans l’histoire des rapports de domination fondés sur l’orientation sexuelle et la race à l’époque moderne et contemporaine. En France, ce type de recherche en université est sanctionnée par les polémiques qu’elle suscite et l’homophobie ambiante dans le monde universitaire et la raréfaction des postes à l’université.

Source : monde-libertaire.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Commentaires

  1. ciara

    Faut croire qu’ils ont vraiment que ca a foutre !!!!!

    et les programmes portant sur la réduction des déficits de la branche vieillesse, maladie, famille , y a pas ??????????? parceque le probleme me parait beaucoup plus important et concerne beaucoup plus de monde que ce gender à la noix !!!

    Au fait, y a pas comme une contradiction ! ne rien faire ou faire des actions minimes pour réduire les déficits qui permettraient de financer, dans le meme temps des programmes pro gender couteux et génocidaires, dans le secret espoir que les déficits se résorbent d’eux mêmes ?

  2. Guillaume HELYE

    En France le CNAM vient de lancer des programmes pro gender pour lycéens et étudiants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *