La Manif Pour Tous : écueils grandissants

15/10/2016

Commentaires (2)

Partagez !

Le rassemblement du 16 octobre 2016 organisé par « La Manif Pour Tous » rappelle la nécessité de poursuivre la mobilisation autour des enjeux de l’enfance et de la famille. Le processus ravageur du transhumanisme, en effet, ne se contentera pas du mariage homosexuel. La destruction complète de la structure familiale et des marqueurs traditionnels de l’enfance reste plus que jamais d’actualité, mais la Manif semble mal équipée pour faire face au défi que représente la sauvegarde de la famille. Un certain nombre d’écueils menacent son action. Quelques uns, peut-être, sont déjà à l’œuvre, et risquent de tromper la sincérité de nombreux militants. Il nous parait donc nécessaire d’en énumérer sommairement quelques-uns, car si le cas de la Manif n’est qu’un exemple frappant, les pièges qui vont suivre sont aussi un danger pour la sphère alternative dans son ensemble, et méritent un effort de vigilance soutenu.

L’anti-convergence

Contrairement aux JRE, la Manif n’est en aucune manière habitée par un esprit de convergence, et c’est là où le bât blesse. Il en résulte une sclérose du discours de la Manif au sein d’une portion bien limitée de la population française, insuffisamment représentative de ce qu’est la réalité du peuple de France. Or, la force d’une revendication est d’être entendue par le plus grand nombre, et il y a fort à parier que dans les quartiers populaires, en l’état actuel des choses, l’appel de la Manif reste inaudible. Pourtant, ce sont bien les quartiers populaires, par l’action des JRE, qui ont fait reculer le gouvernement sur les ABCD de l’égalité, pendant que les actions très médiatiques de la Manif n’ont pas fait bouger le Gouvernement d’un iota. À ce propos, nous avons exprimé il y a quelques jours notre déception quant à la non-invitation de Farida Belghoul au rassemblement du 16 octobre. Mais peut-être cette dernière aurait-elle été invitée si elle s’appelait Amandine Dupont, et si les JRE n’étaient pas également le combat d’un prêtre en soutane, le Père Olivier Horovitz. Faute d’être relayées dans les quartiers populaires, seuls à même de pouvoir peser efficacement dans la vie politique, les revendications de la Manif resteront…

Lire la suite de l’article sur www.amehorizon.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Commentaires

  1. malika

    Farida tu es la meilleur combattante que tous les dissidents réunis ces CLAIR que tu as fait bouger les choses et fait démissioner un ministre peillons!!!!!!!!!!!ON NE T’OUBLIRA jamais!!Tu es vraiment hors du commun!!!Laisse les autres parlés comme dit CIARA manif pour rien POUF!!!!!

  2. ciara

    C’EST LA MANIF POUR TOUS ET….SURTOUT…POUR RIEN !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *