L’école, en toute sécurité…

6/10/2016

Commentaires (3)

Partagez !

Harcelé à l’école, un enfant de 10 ans tente de se pendre

corde-suicide

DRAME – Un garçon de 10 ans a tenté de se pendre vendredi dernier à son domicile de Saint-Germain-en-Laye. Il voulait arrêter de subir le harcèlement de ses camarades d’école. Son père a porté plainte.

Le drame a été évité de peu. Vendredi dernier, un jeune garçon de 10 ans a passé une écharpe autour de son cou pour se pendre au domicile familial. Fort heureusement, le nœud n’était pas assez résistant et le pire n’a pas eu lieu. Un geste de désespoir, pour cet écolier souffre-douleur de ses petits camarades de l’école des Sources, à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines). « Depuis la rentrée, des camarades se moquent de lui et il prend des tapes derrière la tête », explique un proche de l’affaire au Parisien. « Le gamin ne va pas bien. Il en a perdu l’appétit. Et il était si mal qu’il a essayé d’en finir ».

Face à cette situation invivable pour son fils, le père a déposé plainte au commissariat pour « harcèlement moral ». « Plusieurs gamins, âgés de 8 à 10 ans, pourraient être concernés. Les policiers vont tenter de comprendre à quelle fréquence les brimades ont pu se répéter », décrit la source. Si aucune sanction pénale ne peut être prononcée à l’encontre de personnes si jeunes, un suivi éducatif peut en revanche être mis en place en cas de besoin.

Selon une autre source citée par Le Parisien, la responsabilité de l’équipe enseignante pourrait également se poser. Selon elle, « son maître ou sa maîtresse aurait pu remarquer ce qui se tramait entre les enfants ». 135 élèves seraient scolarisés dans l’établissement.

Source : lci.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 Commentaires

  1. Patrick Bray

    Bien des enseignants se moquent totalement de savoir ce qui se passe entre les élèves. Que cet élève n’ait pas trouvé un adulte à qui parler dans l’enceinte de l’établissement montre à quel point les élèves se sentent peu soutenus ou considérés. Année après année le niveau baisse, et pendant ce temps le ministère de l’Education Nationale préfère s’acharner sur Farida Belghoul qui appelle depuis des années à se recentrer sur les fondamentaux (lire, écrire, compter) au lieu de distiller la théorie monstrueusement dégradante et débile de la théorie du genre, si chère à Peillon et à Belkacem. Un seul mot d’ordre : soutenir Farida, et virer ces guignols aux prochaines élections.

  2. Elieja

    S’ils sont victimes, sortez vos gosses de ce qu’ils appellent « l’école ».
    Comme d’habitude, ils sont les créateurs de se qu’ils font semblant de combattre par la suite.

    Sans parler du risque d’attaque terroriste, les instits sont totalement impuissants, même pas un gardien à l’entrée de l’établissement, tenez-vous bien, maintenant c’est même les gamins qui font les secrétaires au téléphone !

  3. zaafaube

    Et les parents dans tout ça ? Ils n’ont rien vu venir, trop occupés qu’ils étaient par eux-mêmes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *