Procès en appel : solidaires de nos enfants, ou pas ?

27/05/2016

Commentaires (19)

Partagez !

Patrick Bray, président de l’association Rivage, nous écrit cet article ci-dessous dans l’objectif que chacun comprenne bien que si le procès en appel (qui devrait intervenir avant  la fin de l’été) entérine les condamnations touchant Farida Belghoul et Dalila Hassan, la théorie du genre sera définitivement dissociée de l’agression sexuelle. Ainsi, nous passerons de l’ère de la théorie du genre « inexistante » à celle où elle sera reconnue MAIS sans être considérée légalement comme une agression morale à caractère sexuel. Pire qu’avant, c’est maintenant ! Aucune conférence, aucun livre, aucune pétition n’y pourront rien. Nos enfants ne pourront jamais se défendre eux-mêmes. L’enjeu de cet appel est considérable. Le pouvoir, par ses représailles contre les parents JRE, serait-il parvenu à terroriser complètement toutes les familles de France ? Nous ne le pensons pas : des braises couvent.

SOLIDAIRES DE FARIDA

Farida Belghoul a eu raison, mille fois raison, malgré la tempête judiciaire qui s’abat actuellement sur elle et sur Dalila Hassan. Farida a eu raison lorsqu’elle s’est déplacée, sans attendre, prenant de son temps personnel en tant que porte-parole de la JRE, pour se porter au secours de familles désemparées à Joué-lès-Tours, face au mur de l’Education Nationale. Le parti-pris idéologique du tribunal de Tours, qui n’hésite pas à prétendre que « la théorie du genre n’est pas une agression sexuelle » est tout autant scandaleux que les peines exorbitantes prononcées à l’encontre des deux prévenues.

La théorie du genre EST au minimum une agression psychologique, et une agression psychologique qui concerne le sexe. C’est donc bien une agression sexuelle. Chercher à faire croire à des élèves, qui plus est en bas âge, que leur identité sexuelle n’est pas en rapport avec leur sexe biologique est une infamie. Pas seulement de la bêtise, mais un véritable virus idéologique qui n’a d’autre but que de détruire l’identité profonde des individus dans une société déjà déstructurée. Et les conséquences d’un tel arrêt sont gravissimes, si elles font jurisprudence : demain, quel parent osera protester contre l’inoculation de ce poison idéologique à son enfant, à part quelques résistants courageux ?… Des juges, qui ne sont pas des spécialistes de l’enfance, ont décidé d’adopter un positionnement militant et ont donc rendu un avis partisan. Là est toute l’iniquité de ce jugement. Et, comble du cynisme, ce sont les deux femmes qui ont été dans une démarche de protection de l’enfance qui ont été sanctionnées ! On croit rêver.

Leur conscience professionnelle aurait dû amener les juges à se demander s’il ne s’était pas réellement passé quelque chose de grave dans cette école ; s’il était bien normal que la mère du petit garçon ait eu autant de mal à se faire recevoir par le commissariat lorsqu’elle a voulu porter plainte ; s’il était acceptable qu’elle ait dû faire face à une dénégation caricaturale de la part de la direction de l’école ; si les rapports des psychologues concernant l’enfant, qui était revenu choqué chez lui de l’établissement ne comportaient pas des éléments suffisamment probants pour être pris en compte.

Au lieu de cela, la politique du rouleau compresseur judiciaire a suivi celle de l’autruche de l’Education nationale. Car, comme le dit Farida qui connaît particulièrement bien le mammouth pour y avoir longtemps enseigné, lorsqu’il y a un scandale dans l’institution, celle-ci pratique la politique de l’étouffoir. Dormez parents, on (ré)éduque vos enfants…

Demander à ces femmes de payer des dizaines de milliers d’euros d’amende relève du lynchage judiciaire. Lynchage pas seulement financier, du reste, mais également humain en ternissant leur réputation, puisqu’on les accuse ni plus ni moins de diffamation pour l’une et de complicité pour l’autre.

Farida a eu raison d’essayer d’agir, et ainsi de ne pas prendre le risque d’une complicité, par passivité, de perversion d’enfants. La porte-parole des JRE a encore raison lorsqu’elle décide de ne pas plier l’échine et d’argumenter avec brio dans la salle du tribunal, alors même qu’elle est consciente qu’elle risque gros. Son combat, c’est pour l’innocence des enfants, pas pour sa pomme. Un engagement généreux, sans calcul et avec panache. Face à sa condamnation scandaleuse digne d’un procès soviétique, répondons tous généreusement à son appel à ne pas capituler, en l’aidant autant que nous le pouvons.

Patrick Bray

Président de RIVAGE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 Commentaires

  1. Chasseguet

    Je félicite et approuve Farida Belghoul pour cet ESPRIT de Résistance digne de la RESISTANCE que nos Pères ont montrée en Juin 1940. Cet esprit de résistance au mariage pour tous a même été dénoncé comme n’étant pas le même. Ne lui en déplaise, ils sont similaires même si c’est dans le sociétal et l’anthropologique. Continuez Farida et Dalila. La nation vous le rendra un jour.

  2. Toujours moi

    ATTENTION ! INITIATION SEXUELLE EN MATERNELLE EN EXPERIMETATION!!!

    Ce n’est pas à l’école de parler de la procréation à de jeunes enfants mais à leurs parents.

    C’est tout simplement de l’hypersexualisation des enfants, conséquence directe de l’idéologie du genre, pour laquelle le corps n’est qu’un instrument de plaisir et ne dit rien de notre personne.

    http://www.vigi-gender.fr/une-experimentation-en-maternelle-pour-parler-de-sexualite-aux-enfants.php

  3. Marie

    Bonjour,

    Depuis l’annonce du verdict, je lis beaucoup de réactions de soutien.
    Très bien mais concrètement?
    Qui sera près à les soutenir financièrement en cas de condamnation?
    Le soutien moral n’est pas suffisant et je n’ai lu aucun commentaires en ce sens.
    Autre point, je suis un peu déçue,car j’avais adhéré à la FAPEC et réglé pour la formation syllabique (plus comme soutien à la création du MIP, mon fils ayant 12 ans et n’était pas véritablement concerné par cette formation ) J’ai adhéré surtout pour la perspective de cours en ligne, histoire etc…
    J’ai attendu mais rien. Mon fils est scolarisé à la maison.
    Petit bémol et déception.
    Que Dieu nous garde.

    • vous n’imaginez pas à combien d’attaques nous avons eu à supporter ce qui a considérablement retardé notre travail pour le MIP mais nous n’avons qu’une paroles : tout viendra à oint faut-il encore que nous sortions Farida et Dalila de ce procès inique… Pour plus d’explications, écrivez à soutien.belghoul@abonnecole.com

  4. Dickes

    Farida est courageuse. Remercions-la de se battre

  5. Madeleine

    Soutien à Farida!!!!!!!!!

  6. Adeline

    « nous passerons de l’ère de la théorie du genre « inexistante » à celle où elle sera reconnue MAIS sans être considérée légalement comme une agression morale à caractère sexuel. »

    c’est honteux ce système!!

  7. mauvaisedent

    A quand un meneur, à quand les jeunes se décideront à prendre l’Elysée. Ce jour là une grande majorité du peuple sautera sur le premier … pour aller régler les comptes. La France n’est pas un pays de pédérastes, de pédofiles, ni d’incestueux. ( débarrassons nous de ces malades ).

    • Paul_Marie

      Exactement. Et de plus bien exprimé.
      Désolé, je le pense mais je n’ai pas osé le dire.

  8. Fabrice

    Je trouve incroyable, inimaginable, que ce tribunal ne se soucie pas une seconde de savoir comment cet enfant, si petit en est venu à rapporter à sa maman des faits aussi grave,d’autant plus que cette dernière avait remarqué un changement comportemental chez ce petit.
    Comment peut on parler de diffamation alors qu’aucun résultat d’enquête ne démontre si les faits dans cette affaire, on bien eu lieu ou non.
    Farida n’a fait qu’accompagner cette maman dans ses démarches pour obtenir la vérité, en aucun cas elle n’a hurlé sur la place publique avec un mégaphone que cette institutrice était coupable.
    Une atroce manipulation est en marche dans les tribunaux pour décrédibiliser par tous les moyens possible la parole des enfants,et de tous ceux qui osent se porter à leur secours. Parents réveillez vous ou un jour ils viendront arracher vos enfants à leur foyer sous vos yeux impuissants. Nous leur avons déjà donné nos enfants dés le plus jeune age ils en font ce qu’ils veulent dés la maternelles, lorsque vous tentez de défendre vos enfants contre certaines injustices vous devez faire front à une organisation de professeurs qui se passent le mot pour le victimiser et le faire passer pour un insolent perturbateur, surtout si il soulève des questions qui dérangent l’institution,et je parle par expérience. moins les enfants sont des moutons plus ils les détestent.
    Soutien total à Farida et Dalila

    • De plus, le nom de l’institutrice n’a jamais été prononcé dans la vidéo par Dalila.

    • Mêmes observations. D’accord !
      Mais en ce qui me concerne, pour me prendre mes enfants ou mes petits-enfants à mes enfants, ils devront se battre à mort, car je n’ai pas, moi, peur de risquer ma vie pour défendre la leur ! Autrement dit, leur « nonosse », ils devront crever s’ils veulent me l’arracher de la gueule !

  9. PERONNET

    Farida et Dalila, deux femmes courages qui méritent le respect et qu’on doit soutenir coûte que coûte d’une façon ou d’une autre contre une idéologie … perverse ! A tous d’y réfléchir rapidement.

  10. Connaissez_vous le film mais ou est t-il donc passe le pédopsychiatre???oui sur cette affaire le procureur n’a fait appelle a aucun pedopsy à entendre toute la classe???

  11. Chers Amis,

    Sans connaître le fond de cette affaire, mais au vu de l’article de Patrick Bray, Président de Rivage, il faut considérer que le combat de Farida fait partie des nécessités et urgences de notre actualité et de notre époque.
    Il est tout à fait urgent de dire NON au renversement anthropologique qui ne peut qu’apporter ruine et confusion. C’est sans précédent, sauf le nazisme, d’atteindre un tel niveau de renversement des esprits et de révéler à ce point la haine que nos sociétés génèrent envers l’homme.

    J’apporte tout mon souien à Farida.

  12. Paul_Marie

    Bravo à vous tous qui défendez Farida et et par la même, l’intérêt primordial des enfants.
    MERCI à vous internautes de laisser de commentaires encourageants en réponse à la longue lettre de « Patrick BRAY », qui a pris le temps d’apporter de l’eau ou moulin et encourager le soutien de Farida dans son action nécessaire et indispensable.

  13. Marco

    attente de moderation ,,je ne peux ,et j imagine comme beaucoup laisser de com ,,donc j ecris « essai censure pour voir « cela n empecherait pas de repondre ,,

  14. Vous pouvez lire et écouter, faire lire et faire écouter, ma dernière chronique de politique intérieure sur :
    http://www.radio-silence.org
    Elle a pour titre :  » Le DÔME-PRISON de la DICTATURE SOCIALISTE EST EN PLACE !… « .
    Dès que ma première petite-fille sera en classe à la rentrée en maternelle grande section à près de 4 ans, pour la première fois, je prendrai mon adhésion promise dès le début du JRE à Farida BELGHOUL, dans la FAPEC comme grand-père.
    Et MERDE au « système » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *