Trolls d’états

3/09/2016

Commentaires (3)

Partagez !

LA GUERRE DES TROLLS :
QUAND LES CYBER-MERCENAIRES AFFRONTENT LES DÉFENSEURS DE LA DÉMOCRATIE…

SOMMAIRE :

1 Internet, et le « village planétaire ».
2 Des débats sur des sujets brûlants !
3 La récupération de l’opinion par les gourous.
4 Manuel Valls : quand la tyrannie affecte de combattre l’extrémisme.
5 L’ « homophobie », un « danger » imaginaire : mais dans quel camp se trouve réellement l’antisémitisme moral ?
6 Les cyber-patrouilleurs étaient déjà là : pour quelles missions ?
7 Activistes défenseurs de la Famille traditionnelle, contre cyber-intervenants pro-gouvernementaux.
8 Démocratie et Respect Humain.

1. INTERNET, ET LE VILLAGE PLANÉTAIRE

Vous êtes un internaute concerné par les débats de société, et l’INTERNET vous offre une chance, naguère inespérée, de donner votre avis sur tous les sujets.

Cette chance est rare, mais elle n’est pourtant pas récente.

Un Juif de l’Antiquité rapportait qu’il avait été frappé de voir les Athéniens discuter continuellement des affaires publiques : dans la Grèce d’aujourd’hui, la politique reste le sujet de toutes les conversations à la terrasse des cafés.

Rome lui donnera une forme majestueuse qu’elle nous légua.

Démocratie grecque et République romaine : telles sont les origines des régimes politiques euro-américains, soi-disant « respectueux de la dignité humaine » et de la « liberté d’expression…

Mais l’Agora moderne n’est plus cette place où les hommes libres débattaient dans Athènes : c’est aujourd’hui le monde entier, concentré dans un écran d’ordinateur portable ou de smartphone.

En 1967 le sociologue américain Marshall McLuhan avait prédit l’avènement du Global Village, le fameux « village planétaire » aujourd’hui réalisé par la magie des télécommunications.

2. DES DÉBATS SUR DES SUJETS BRÛLANTS !

De quoi parle-on en France, sur cette agora virtuelle que l’on rejoint ou que l’on quitte instantanément ?

Des prochaines élections en France ou aux États-Unis ;
des scandales politiques en France ou à l’étranger ;
du « mariage » homo et la Théorie du Genre ;
du chômage ;
du risque de guerre contre la Russie ;
des attentats de Daesh ;
de l’affrontement israélo-palestinien ;
des Musulmans ;
d’une immigration requalifiée « invasion » et que l’on soupçonne d’amener autant de terroristes que de victimes de la tyrannie…

Sur de tels sujets, les passions se déchaînent : les affrontements qui opposent les internautes, sont fréquemment ponctués d’insultes, d’accusations de « fascisme », etc.

Plus grave, la propagande politique extrémiste se donne libre cours, singulièrement quand il est question des JUIFS, et des MUSULMANS.

Critiquer l’État d’Israël ;
discuter de son identité laïque ou religieuse ;
débattre de la légitimité respective des Juifs et des Palestiniens à y vivre en maîtres ;
déterminer rationnellement si le « sionisme » est, soit une forme de « racisme », soit une forme de « patriotisme religieux » ;
dire quelle forme de l’Islam peut s’intégrer à l’Occident et quelle forme de l’Islam ne le peut pas ;
étudier les racines de l’Islam pour savoir s’il est « guerrier » en son essence ou s’il n’est qu’épris de Justice,.. :
tout cela est permis, mais de tels débats ne sont pas sans risques !

En effet la raison humaine s’oublie, quand elle contemple par exemple les victimes civiles des bombardements ou des tirs de snipers : ce sont souvent des Arabo-Musulmans, et la tentation est grande de ne voir dans les Juifs que des colons belliqueux servis par une armée barbare…

Comme il est tentant, devant le martyre des Chrétiens d’Orient, de regarder comme une « fatalité » la guerre civile entre Musulmans et autres communautés dans nos nations.

3. LA RÉCUPÉRATION DE L’OPINION PAR LES GOUROUS.

Presque tout va mal, presque partout, et dans presque tous les domaines.

C’est par centaines de millions, par milliards sans doute, que se chiffrent les victimes de la guerre, de la tyrannie ou de la faim.

Des hommes et des femmes de bonne volonté s’insurgent contre l’injustice, et s’engagent contre elle – parfois avec les moyens de la guerre, qu’ils conduisent alors en respectant la dignité humaine, mais le plus souvent avec les moyens de l’Amour et dans une perspective de Paix.

L’opinion mondiale s’enflamme, et des foules de sympathisants soutiennent les grands leaders qui œuvrent pour un monde meilleur : dons matériels, manifestations, partage des informations sur les réseaux sociaux…

Mais là, interviennent des imposteurs qui affectent de compatir au sort des victimes, ou de s’insuger contre leurs bourreaux.

Eux aussi, entraînent des foules, mais ils ne les entraînent que vers le néant.

L’un affecte de s’apitoyer sur les Palestiniens, mais son message n’est qu’une haine anti-juive systématique, qu’aucun  esprit de justice n’inspire.
Il ne propose rien, ne fait rien, mais sa parole dure creuse un lit où coule un torrent de haine populaire.
Il jouit d’un prestige de gourou…

Tel autre condamne à juste titre les agressions qui frappent des Juifs paisibles, mais il sème les graines de la guerre civile contre la communauté arabo-musulmane qu’il hait.
Des milliers d’internautes partagent les brûlots de cet incendiaire, mais lui sait d’avance qu’il fuiera si la guerre civile enflamme le pays : comme Néron qui incendia Rome, il contemplera son œuvre de loin…

Il sera rejoint par un troisième, un ecclésiastique celui-là, brillant érudit dans les langues orientales anciennes, admiré pour son inépuisable science.
Il lit « Mohammed » parmi les inscriptions de la Mosquée Al Aqsa : par un étonnant tour de passe-passe intellectuel, le savant homme déclare qu’il faut lire « Jésus » là où lui-même lisait « Mohammed » ! La sornette de ce magicien est applaudie par ses admirateurs fascinés…

« Fascinés », et peut-être bientôt « fascisés » : bons chrétiens sincères, ils boivent en toute naïveté le calice que leur tend cet ange de lumière en étole blanche.
Ce qu’ils ignorent, c’est que l’ « ange » est un Lucifer, déchu d’une foi qu’il a secrètement reniée : il s’agit d’un franc-maçon qui pervertit le message d’Amour de l’Église.
Son ciboire ne contient pas le Sang du Christ. C’est le graal nazi de la Grande Prostituée de Babylone, et son breuvage de haine excite au combat deux « camps » qui auraient pu s’entendre…
Il s’agit d’une reconquista politique  qui caricature le patriotisme authentique sous une fausse bannière religieuse.
Cette pseudo-« résistance » trouve ses maîtres historiques dans la Collaboration et ne peut qu’amener des tueries frappant pêle-mêle coupables et innocents.

Tous ces gourous tirent de grands profits matériels de leur propagande !

4. MANUEL VALLS : QUAND LA TYRANNIE AFFECTE DE COMBATTRE L’EXTRÉMISME.

Survient MANUEL VALLS : en avril 2015 le ministre annonce qu’il va mettre fin à tous ces discours de haine véhiculés par Internet.

A priori, et malgré les sérieux doutes qui planent sur son bon vouloir démocratique, on aurait plutôt tendance à l’approuver…

Mais qu’annonce-t-il au juste, en ce mois d’avril 2015 où l’inquiétante Loi Renseignement vient d’être discutée ? – elle sera promulguée au cours du mois de juillet suivant.

Manuel Valls annonce qu’une unité composée d’officiers de la Police Judiciaire, va être affectée à la surveillance de l’Internet.
Les « cyber-patrouilleurs » seront chargés de traquer les propos relevant d’une propagande raciste, antisémite, anti-musulmane, xénophobe ou homophobe.

Ils complèteront l’action de leurs collègues déjà affectés à la surveillance des Jihadistes, et leur mission comportera plusieurs aspects : surveillance, recueil des dénonciations, contre-propagande sur les réseaux sociaux, demandes de blocages de comptes auprès des sites, poursuites judiciaires contre les cyber-délinquants…

Mais d’emblée, nous sommes perplexes : parmi la liste des adversaires visés par monsieur Valls, il y a un « intrus ».

Va pour combattre le racisme, l’antisémitisme, la xénophobie, et la haine primaire envers toutes les populations musulmanes : mais qu’est-ce que l’ « HOMOPHOBIE » vient faire là-dedans ?

Est-ce que l’ « Homophobie » est vraiment un fléau majeur ?
Un danger grave pour la société ?

5. L’ « HOMOPHOBIE » : UN « DANGER » IMAGINAIRE : MAIS DANS QUEL CAMP SE TROUVE RÉELLEMENT L’ANTISÉMITISME MORAL ?

L’ « Homophobie », on n’en parlait guère avant 2012, où des foules se levèrent pour s’opposer à la future loi Taubira qui allait bientôt autoriser le « mariage » –  homosexuel – et, fait préoccupant, l’adoption qui va avec, et qui ignore intérêts primordiaux de l’ENFANT…

Et d’un seul coup, voilà que l’ « homophobie » est partout stigmatisée, comme si elle rongeait notre société à la manière d’une vague obstinée menaçant de faire effondrer une falaise…

Mais ne sont-ce pas plutôt les militants homosexuels, qui agitent un épouvantail imaginaire pour faire taire les critiques ?

Et leur comparaison récurrente entre le Triangle Rose et l’Étoile Jaune qui certes nous horrifient sans réserve, n’a-t-elle par l’allure d’une tricherie ?
On a l’impression que les Militants homos bien vivants veulent se rendre incritiquables en s’assimilant aux morts de la Shoah…

Pourtant, la plupart des Juifs adhèrent à la violente condamnation de l’homosexualité par la TORA qui la qualifie d’ « abomination » – jugement dont l’expression un peu intempestive valut une condamnation à Christine Boutin…

La plupart des Juifs condamneraient certes les Camps qui exterminèrent atrocement les porteurs du Triangle Rose, mais plus d’un Juif ressent comme antisémite cette la comparaison entre Juifs et homosexuels…

D’ailleurs regardons-y de plus près : entre les défenseurs de la Famille traditionnelle, et un État socialiste qui a fait passer la loi Taubira, qui donc relève vraiment de l’ « antisémitisme » ? – moral et religieux, sinon peut-être ethnique…

Les « fachos » qui s’étaient agrégés aux foules catholiques manifestant contre la loi Taubira, en ont été expulsés sans ménagement dès 2014.

Par contre le ministre socialiste Vincent Peillon voulait « arracher l’enfant aux déterminismes religieux » dans une directive adressée en 2014 aux Recteurs des Académies : on ne peut qu’être frappé par cette similitude entre l’État socialiste et l’Allemagne nazie…

Quand des familles de manifestants pacifiques furent gazées aux lacrymogènes la même année, ou que des centaines de personnes furent « raflées » pour le simple port d’un T-shirt portant le logo-famille, on se souvint que Manuel Valls avait eu pour ami Terry Cooper. activiste que certains jugent être un nazillon…

À la même époque une émission de télévision parrainée par la ministre de la Culture Aurélie Philippetti, stigmatisa comme « fachos » les membres du logo-famille, enfants compris : cette désignation des Catholiques comme boucs émissaires resseble à l’attitude du Régime de Vichy envers les Juifs…

  FARIDA BELGHOUL fut accusée de « manipuler » les foules : pourtant elle ne faisait que dénoncer légitimement l’endoctrinement homosexualiste dans les écoles !
Mais les dictatures désignent volontiers des boucs émissaires à la population.
S’en rendirent coupables, à peu près toutes les stars médiatiques ou directeurs de journaux, au sujet de Farida et des autres opposants à la politique anti-familiale du gouvernement.

BERNARD HENRI-LÉVY par exemple, laissa publier dans un magazine internet qu’il dirigeait, un article-charge contre madame Belghoul.
Soit dit en passant, l’action politique de ce quidam eut pour conséquence des bombardements qui firent nombre de morts civils arabes – sémites : chez monsieur Lévy, le respect de la vie et la lutte contre l’ « antisémitisme » semblent connaître certaines restrictions…

Quant à l’appel à l’ATTENTAT lancé par PIERRE BERGÉ contre les manifestants pacifiques opposés au « mariage », n’est-ce pas cela qui fait penser au NAZISME ?
PLutôt que leurs slogans un peu bisounours de ceux qui agitaientt des drapeaux roses et bleus ?

Il n’est pas certain que la Justice serait encore assez complaisante pour absoudre Pierre Bergé, alors que des ATTENTATS ont bien eu lieu depuis…

6. LES CYBER-PATROUILLEURS ÉTAIENT DÉJÀ LÀ : POUR QUELLES MISSIONS ?

Or tout ceci eut lieu, dans l’indifférence de ces « unités de cyber-patrouilleurs » dont Manuel Valls ne parla qu’en avril 2015 : en effet, ces trolls d’État étaient déjà en place !
Valls n’a fait que régulariser la création d’un service qui existait déjà depuis au moins un an de manière certaine, voire deux ans si on la fait remonter à mars-avril 2013 – à cette date la CENSURE s’abattit brusquement sur l’internet en France : du jour au lendemain, l’information fut verrouillée, et les journaux interactifs ne publiaient plus les critiques des lecteurs envers certains aspects de la politique gouvernementale.
L’armée des contestataires se redéploya donc sur les réseaux sociaux.

J’ai déjà évoqué la similitude de vues entre l’État socialisme et le nazisme, mais on pourrait m’objecter que je ne m’appuyais que sur des faits anecdotiques.
En fait la preuve la plus profonde de ce que j’affirme réside dans la THÉORIE DU GENRE qui influence les programmes scolaires : cette IDÉOLOGIE POLITIQUE HOMOSEXUALISTE, donne à la personne LGBT une place assez comparable à celle qu’occupait « l’Aryen » chez Hitler.
Mais en vérité, les homosexuels dans leur ensemble n’ont pas fomenté un complot pour dominer la société : le complot n’est le fait que des militants LGBT extrémistes et identitaires qui ne sont absolument pas représentatifs.
Ces militants sont manipulés par des lobbies politiques et financiers dont les buts les dépassent : il s’agit notamment d’abolir la démocratie, et de réduire le monde à un « marché » où une élite mafieuse prospèrera en vendant du porno, de la PMA, de la GPA, et bien d’autres choses sans rapport avec cela.

Cet ordre politique et financier ne peut s’accommoder ni de la Morale, ni de la Religion, ni de la Raison qui permet à l’individu de comprendre le réel et de critiquer l’injustice.

7. ACTIVISTES DÉFENSEURS DE LA FAMILLE TRADITIONNELLE, CONTRE CYBER-INTERVENANTS PRO-GOUVERNEMENTAUX.

En 2014, j’intervenais souvent sur des sites Facebook de mouvements réputés catholiques, et qui co-organisaient des manifestations opposées au « mariage » homo.
Les débats étaient âpres !
De ma part ils étaient courtois, mais ma « plume » était redoutée par les intervenants pro-lobby LGBT.
On savait que j’avais agi depuis juin 2012, et fourni des tracts et documents de propagande à nos mouvements : ces actions et d’autres, l’agilité de ma rhétorique, me firent accepter comme une sorte de « porte-parole officieux » de nos mouvements de Chrétiens patriotes pro-Famille.

Si certains de mes adversaires restaient courtois, d’autres recouraient à l’insulte !

Comme d’autres militants pro-Famille, je reçus des menaces de mort – et comme d’autres activistes, je constatai que parfois j’étais suivi discrètement : j’ai appris par ma mère qui travailla pour les services secrets, que certains policiers intègres organisent parfois spontanément une protection discrète si une personne en vue leur semble menacée…

Un jour je constatai un fait inquiétant : un troll adverse « LGBT » venait de divulguer des éléments de ma vie privée, dont je n’avais parlé à personne.
Un autre activiste pro-Famille constata la même chose, et fut menacé publiquement !

La lutte opposant les défenseurs de la Famille à l’État socialiste prenait un tour inquiétant : « quelqu’un » avait divulgué à un troll « LGBT » des informations qui n’avaient pu être obtenues qu’à la suite d’une enquête de l’État !

Je me mis donc à soupçonner que certains « trolls LGBT » étaient en réalité des agents de l’État français : l’année suivante en 2015, j’en eus la certitude lorsque Manuel Valls officialisa la création d’un service de cyber-patrouilleurs.

Actuellement ces cyber-patrouilleurs se retrouvent un peu partout : sites juifs, sites où ont lieu des débats sur le « mariage » homo, sites pro- ou anti-palestiniens, site consacré à l’affaire de pédophilie de Montreuil…
On les reconnaît à leur style, ou à l’utilisation des mêmes pseudonymes.

Partout, les trolls d’État essaient d’imposer la « version officielle » des choses, celle qui disculpe l’État français.
Au passage, ils tentent de discréditer les activistes pro-Famille :
ceux et celles qui luttent contre la pédocriminalité de réseaux ;
ceux et celles qui s’opposent à la corruption des mineurs par l’intrusion de l’érotisme dans les bibliothèques pour enfants ;
ceux et celles qui font la guerre à la Théorie du Genre dans les programmes scolaires.

Récemment en 2016, des trolls « LGBT » – ou qui affectent de l’être – ont divulgué certains éléments biographiques de mon amie Blandine et de moi-même.
Blandine milite dans une organisation qui dénonce l’Idéologie du Genre : elle est régulièrement insultée, et va sans doute porter plainte.
Ses itinéraires de tramway ont été livrés au public. Sa photo est connue : vu les menaces que nous recevons de la part d’homos fanatisés par l’idéologie du lobby LGBT, cela revenait à exposer Blandine à l’agression par un fou !

À la rapidité des réponses de l’un de nos adversaires sur internet, nous avons également décelé que nos claviers informatiques étaient surveillés en temps réel : l’usage de tels moyens avait été annoncé officiellement, mais il devait être réservé à la lutte contre des personnages dangereux, non contre des opposants attachés à la DÉMOCRATIE !

8. DÉMOCRATIE ET RESPECT HUMAIN.

À moins que ce ne soit précisément la Démocratie, que craigne le pouvoir politique en France…

Quant à nous les activistes défenseurs de l’Enfance et de la Famille traditionnelle, nous voulons la Démocratie !

Mais pour que cette Démocratie ait un sens, il faut que Peuple soit instruit dans le vrai Savoir, et éduqué dans la vraie Morale.
Ce Savoir et cette Morale se rejoignent en un sommet unique : le respect de tout ce qu’il y a de divin dans la nature humaine.

Force et Honneur !

Jean-Michel Bessou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 Commentaires

  1. Théo

    Fort bien, mais est-ce que tout ce qu’avait annoncé la Fapec est annulé ? Les actions, les cours en ligne etc. Où est-ce que ça en est ? ça va avoir lieu ou bien c’est mort ? On aurait le droit d’être tenu au courant tout de même….

    • Jean-Michel Bessou

      Tout ce qui fut annoncé est maintenu, mais les prochaines semaines sont accaparées par une situation d’urgence : le procès intenté à Farida Belghoul.
      Moi-même, j’écris une méthode de français (pardon pour les coquilles dans mon article…), mais jusqu’au procès je vais me concentrer davantage sur les messages en nombre qui doivent rallier des gens à la cause de celle quu défend les enfants.
      J-M Bessou

  2. Par Toutatis

    Merci pour cette synthèse très intéressante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *